Accueil anxiété Colère : émotion refoulée ou excessive. Comment la contrôler ?

Colère : émotion refoulée ou excessive. Comment la contrôler ?

Par admin

La colère est une émotion désagréable ressenti par chacun d’entre nous lorsque quelque chose ou quelqu’un nous contrarie, nous tracassent et nous fait perdre le contrôle de notre personnage intérieur.

Lorsque nos émotions prennent le dessus sur nous, on peut être certain que le cerveau gauche est sur-stimulé et nous sommes possédé par l’acteur que l’on joue sans prendre de recul sur nos actes.

1. La colère : les deux profils de personnes dans nos sociétés.

L’être humain à l’heure actuelle a adopté deux grandes manières de gérer sa colère :

  • Soit j’exprime ma colère ouvertement et je fais du mal à autrui parce que je me sentirai plus libre après
     
  • Soit je garde la colère en moi en la refoulant dans les profondeurs de mes corps subtils et je subis les conséquences en me détruisant moi-même de l’intérieur

C’est maintenant prouvé par la science, les émotions sont la plupart du temps à l’origine de nos maladies. Des émotions refoulées sont synonyme de dégradation de notre système immunitaire.

  • Les assassins et les délinquants ne refoulent pas leur émotions au fond d’eux, c’est pourquoi ils sont rarement malades. Mais nous sommes obligé de les enfermer dans les prisons et maisons de correction parce qu’ils n’ont pas apprit à gérer positivement leur émotions.
     
  • Les refoulés émotionnels qui ont mit leur sensibilité au congélateur avec un coeur de pierre, tombent souvent malade d’une maladie grave qu’ils n’ont pas vu venir. Eux aussi sont enfermés, mais cette fois-ci dans les hôpitaux, cliniques et asiles psychiatriques.

Dans les deux cas, la colère, la violence et parfois la rage font des souffrances abominables dont on doit prendre conscience de leur réalité au plus vite si on veut vivre dans une société harmonieuse. La première des choses à savoir est de reconnaître son profil :

  • Est-on plutôt un “refoulé émotionnel” qui fait taire ses émotions ? 
     
  • Est-on un “délinquant” qui ne gère pas vraiment sa colère et l’exprime sans aucun contrôle ?

colere

2. Comment gérer positivement sa colère ?

a) L’importance de s’isoler pour exprimer sa colère.

Est-il possible d’extérioriser sa colère sans frapper, sans violenter verbalement ou tuer autrui ? Evidemment que c’est possible, nous ne sommes pas condamnés à nous entre-tuer. Il nous faut simplement apprendre à sortir cette colère. Oui la sortir, frapper, crier, taper… mais taper sur un matelas quand on est seul ou crier lorsqu’on est sur que personne n’entendra cette colère qui sort du fond de nos tripes.

Nous ne devons pas retenir nos émotions et notre colère parce qu’elle mènera tôt ou tard à la maladie engendré par un conflit interne. Il nous faut apprendre à la diriger intelligemment de manière à ne pas communiquer notre colère sur autrui mais de la libérer sur quelque chose qui ne peut pas être abimé : un coussin, un matelas, un banc, un mur, un meuble, …

Précédent1 sur 3

Related Articles

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite