Accueil Livres Matthew Desmond – Avis d’expulsion : Exploitation urbaine de la pauvreté

Matthew Desmond – Avis d’expulsion : Exploitation urbaine de la pauvreté

Par Saja

Avis d’expulsion : Exploitation urbaine de la pauvreté est un livre non fictionnel de Matthew Desmond, qui a commencé à faire des recherches sur le livre en tant que doctorant en sociologie à l’Université du Wisconsin Madison. Le livre a lieu entre 2008 et 2009 à Milwaukee, à la fois sur les pauvres côtés nord et sud de la ville. Écrit à la troisième personne, le texte documente les histoires d’un certain nombre de familles blanches et noires qui subissent une expulsion, et les systèmes qui leur échouent, les gardant dans la pauvreté en cours de route. Desmond permet aux personnages et aux histoires du livre de parler d’eux-mêmes, avec des interruptions occasionnelles de statistiques et d’informations pour accompagner les récits de l’histoire. Le livre comprend trois sections: «Rent», «Out» et «After», un épilogue et une brève note de l’auteur sur ses méthodes de recherche et son inspiration.

Le livre commence sur le côté nord à prédominance noire de Milwaukee. Desmond présente Sherrena Tarver, une ancienne enseignante d’école élémentaire et propriétaire du côté nord qui a construit un empire immobilier à partir de rien et qui devient le centre d’une grande partie du livre. Desmond se tourne d’abord vers l’un des locataires de Sherrena, Arleen Bell, une pauvre femme noire qui vit dans son appartement avec ses deux fils, Jafaris et Jori. Lorsque Desmond rencontre Arleen pour la première fois, elle a été expulsée de son dernier appartement et réside dans un refuge pour sans-abri de la ville appelé The Lodge. Elle peine à trouver un logement qu’elle peut se permettre, emménageant dans une maison délabrée de quatre chambres que la ville juge «impropre à l’habitation humaine» quelques semaines après son emménagement. Enfin, elle trouve un appartement appartenant à Sherrena. C’est un duplex en très mauvais état – il y a des trous de la taille d’un poing dans le mur, le tapis semble n’avoir jamais été nettoyé et la porte ne se ferme pas correctement, au lieu de cela, elle doit être verrouillée avec une planche de bois.

Précédent1 sur 3

Related Articles

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite