Accueil Bonheur Top 10 CONSEILS POUR S’OUVRIR À L’OPTIMISME, ÊTRE OPTIMISTE AUJOURD’HUI

Top 10 CONSEILS POUR S’OUVRIR À L’OPTIMISME, ÊTRE OPTIMISTE AUJOURD’HUI

Par admin

Savez-vous que durant notre enfance, nous entendons trente fois plus de mots négatifs que de positifs ou neutres ? C’est dire s’il est difficile de voir la vie en rose lorsqu’on est adulte… Le problème, c’est que « tant qu’on vit dans un brouillard de plaintes, de jugements, de critiques et de sarcasmes, la joie reste hors de portée », remarque Diane Borcard, qui a fondé à Bulle la Bebloom Academy, l’école de l’enthousiasme et de l’optimisme. Lorsqu’on désire échapper à cet état d’esprit morose, il est donc nécessaire de se reprogrammer. Un processus qui demande de la volonté et de la persévérance, mais que chacun peut effectuer, à son propre rythme.

1) Être prêt(e) au changement
Avant tout, il est essentiel de ressentir profondément le besoin de s’ouvrir à l’optimisme. Cela donnera ensuite l’impulsion et la force nécessaire pour concrétiser cette envie – et donc, inévitablement, pour fonctionner différemment et se transformer.

2) Devenir son(sa) meilleur(e) ami(e)
Nul autre que vous ne vous connaît aussi bien que vous-même. Il s’agit donc de devenir votre meilleur(e) ami(e) en écoutant votre cœur, et de tout mettre en œuvre pour vous sentir bien, en n’hésitant pas à créer de nouvelles habitudes bienveillantes et qui correspondent à vos valeurs. « Car lorsqu’on se sent bien, on attire des expériences et rencontres agréables, et on rend les autres heureux », souligne Diane Borcard.

3) Surmonter les situations négatives
Vous devez affronter une situation difficile ? Cela arrive, et arrivera encore. L’important est dorénavant d’en prendre acte, d’en accepter la responsabilité, puis de continuer à avancer.

4) Instaurer une routine matinale
Rien de plus bénéfique que d’instaurer une mini-routine matinale : marche ou yoga, petit déjeuner gourmand ou séance maquillage, à chacun de créer son moment idéal, puis de s’y tenir au quotidien. « Cela permet de se créer une petite bulle positive, qui apporte force et courage quel que soit ensuite le déroulement de la journée », explique l’experte.

5) Choisir ses mots
Petites piques et critiques font généralement partie de notre quotidien sans même qu’on le remarque. Il est bon d’en prendre conscience, et de faire en sorte de ne plus rien dire qu’on n’aimerait pas entendre. Et de favoriser les paroles positives et d’encouragement, qui font tellement de bien à soi-même et aux autres.

6) Avancer pas à pas
Retrouver votre optimisme vous semble ardu ? Inutile de vouloir tout changer d’un coup : avancez par étapes. « Même la personne la plus embourbée peut faire un pas vers la transformation ! Il est important d’être ouvert, de stocker toutes les informations qui se présentent, mais de mettre en place uniquement ce qui est facile à faire. », recommande la fondatrice de la Bebloom Academy.

7) Ancrer de nouvelles routines
Si certains vieux réflexes négatifs font de la résistance, ancrez une routine nouvelle et agréable grâce à la technique des 21 jours consécutifs : des études scientifiques prouvent en effet que mettre en place de nouveaux automatismes durant cette durée permet à notre cerveau de les intégrer définitivement. Selon le challenge que cela représente, il faut néanmoins parfois bien plus de 21 jours pour ancrer la nouvelle habitude.

8) Pratiquer la gratitude
Faire preuve de gratitude permet aussi de se programmer positivement : c’est une chance de pouvoir vivre chaque matin un nouveau jour, de prendre une douche, d’avoir des amis, etc. Il y a tant de petits bonheurs quotidiens auxquels on ne prête pas attention !

9) Se distancier des mauvaises nouvelles
Diane Borcard conseille aussi de se distancier des mauvaises nouvelles : nous sommes entourés de vecteurs d’informations catastrophistes, et le fait de ne plus y prêter attention apporte à l’âme un repos bénéfique.

10) Apprendre à donner, recevoir et demander
Devenir optimiste, c’est également apprendre à donner juste – c’est-à-dire aussi savoir dire « non » quand cela est nécessaire… -, à recevoir et à demander. Lorsque on demande un service à une personne que cela valorise, cela nous enlève un grand poids et l’autre est ravi de nous aider. Chacun est donc gagnant.

Related Articles

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite